TASCAM PORTA TWO HIGH SPEED

Tests

Qualité sonore : 88% - 1 Votes
Ergonomie : 70% - 1 Votes
Rapport Qualité / Prix : 69% - 1 Votes

Laissez également votre vote pour chaque produit testé sur ce site !

La famille Tascam Portastudio est insensible à la baisse du taux de natalité. Depuis une bonne décennie, les générations se succèdent à un rythme soutenu : 144, 244, 246, Porta One, Porta Two, Porta Five. C'est au tour des versions High Speed de ces deux derniers modèles de venir densifier l'arbre généalogique du multipiste à cassette…

Fonctionnellement parlant, le Porta Two est à la fois un enregistreur quatre pistes et une console de mixage six voies. Avec un nom pareil, rien d'étonnant à ce qu'il ne pèse que 3,5 kg, et que son alimentation externe puisse céder sa place à des piles. A cela, substituez l'ancienne vitesse de défilement (4,8 cm/s) par la nouvelle (9,5 cm/s), et vous obtiendrez un Porta Two HS (pour high speed, et non pour hors-service !). Inutile de vous dire que les performances audio s'en ressentent : bande passante élargie mais aussi plus linéaire, meilleure réponse aux transitoires d'attaque, etc. Je vous propose de survoler brièvement le monde du Porta Two. Un rappel pour les uns, une découverte pour les autres...

Une bonne tranche

Bien comprendre le fonctionnement d'un système de mixage et d'enregistrement, c’est d'abord savoir d'où viennent et où vont les signaux. Côté console et sur chacune des quatre premières voies, un commutateur à trois positions détermine si le signal entrant provient de la prise ligne/micro, de la piste cassette, ou s'il est coupé (fonction mute).

Grâce aux potentiomètres de réglage de gain (trimmer), les six entrées acceptent indifféremment une sensibilité ligne ou micro. De plus, les entrées 1 et 2 possèdent un point d'insertion pour le raccordement d'un effet. De haut en bas et après le trimmer, chaque voie de console passe par une section égalisation à deux bandes (graves/ aigus à 100 Hz/10 kHz ±10 dB), un départ d'effet post-fader (envoi mono, retour stéréo, réglage des niveaux d'entrée et de sortie), un panoramique, et un potentiomètre de volume.

Le direct ou l'omnibus

Pour enregistrer, vous avez le choix entre deux méthodes : celle du bus direct et celle du bus stéréo. Avec le bus direct, chaque voie de console (1 à 4) dont le commutateur est réglé sur la position micro/ligne, est directement acheminée à la piste correspondante de la cassette. Pour les voies 5 et 6, le rôle de ce même commutateur diffère. Deux des trois positions déterminent si le signal de la voie 5 (6) est destiné aux pistes 1 ou 3 (2 ou 4). Avec le bus stéréo, les pistes 1 et 3 (2 et 4) acceptent les signaux des voies 1 à 6 panoramiquées à gauche (à droite). Ces pistes seront réglées sur la troisième position du commutateur pour les voies 5 et 6 (position OFF), et toujours sur la position micro/ligne pour les voies 1 à 4.

De plus, le Porta Two intègre un punch-IN/OUT au pied, un variateur de vitesse, un réducteur de bruit de type DBX, et une commutation de la piste 4 vers l'entrée et la sortie de synchronisation (avec filtre passe bande). Enfin, les quatre pistes de la cassette sont directement dirigées vers quatre prises tape OUT, et vers une sortie globale (tape eue) commandée par quatre potentiomètres de volume.
tascam porta two hs 2

VU-mètres et monitoring

Selon leur position (track/buss), les VU-mètres reflètent soit l'état des quatre pistes en enregistrement ou en lecture, soit le volume des sorties stéréo (VU-mètre 4). Le contrôle de la section monitoring (sortie casque), s'effectue à l'aide d'un switch à trois positions : la position d'écoute du départ d'effet, la position d'écoute du bus stéréo (les signaux sélectionnés sur les six voies de console, ainsi que le retour d'effet), et la position d'écoute des quatre pistes de la cassette (tape-cue) mélangées au bus stéréo. C'est ce bus stéréo qui est acheminé aux sorties line-OUT, pour permettre, entre autre, la réduction sur deux pistes.

Comme à l'accoutumée, le routing des signaux façon Tascam est fort bien pensé. Le Porta Two HS est l'outil idéal pour réaliser des maquettes, compléter son réseau MIDI, ou partir en déplacement. Surtout qu'à 9,5 cm/s et pour 1 000 € TTC (prix généralement constaté au 01/04/90), vous auriez tort de bouder la cassette audio ! PS : la version HS du Porta Five est à 590 € TTC.

 Test réalisé par Christian Braut en avril 1990 (Keyboards Magazine n°32)

Pin It

Voir également...

FOSTEX G-24S / 8330 - Bande à part
FOSTEX G-24S / 8330 - Bande à part Face à la recrudescence des machines numériques, certains esprits n’hésitent pas à condamner l’analo...
TASCAM MSR24 - 24 pistes sur le pouce
TASCAM MSR24 - 24 pistes sur le pouce Je propose un contrôle anti-dopage pour tout le staff des bureaux d’étude Tascam. Depuis le salon de...
AKAI DD1000 - Au top du tapeless
AKAI DD1000 - Au top du tapeless L'enregistrement sans bande, encore appelé tapeless ou direct to disk, gagne petit à petit du terrai...