Akai S1100EX

Verdict

Qualité sonore : 93% - 1 Votes
Ergonomie : 95% - 1 Votes
Rapport Qualité / Prix : 93% - 1 Votes

Laissez également votre vote pour chaque produit testé sur ce site !

Non, l'EXpander, ou plutôt le S1100EX, n'est pas le fruit d'une collaboration entre Akai et Oberheim ! Le but de la manœuvre n'est autre que de doubler les capacités du S1100.

A l'heure où le retour des faders fait fureur (JD-800, OB-M, MM-16...), le S1100EX semble définitivement vacciné contre la varicelle : pas le moindre bouton à l'horizon, excepté une commande de volume général.

Derrière l'austérité monacale de cette face avant se cache un S1100 démuni d'écran, de switches et potentiomètres, de prises d'entrées et de drive. A part ça, l'intérieur est strictement identique : circuits, RAM, DSP, etc.

L'étendue des méga

Dans sa configuration mémoire maximum, un couple S1100 + S1100EX offre 64 méga de RAM pour 32 voies de polyphonie. Le S1100EX possède deux ports SCSI (prononcez scyousi), l'un dialoguant avec le S1100, l'autre étant réservé à une prolongation de la chaîne (connexion d'une mémoire de masse, d'un S1100EX supplémentaire, etc). Le nombre maximum de S1100EX « cascadables » est égal au nombre d'adresses SCSI moins une pour le S1100, c'est-à-dire à sept (au total : 128 voies de polyphonie, 256 méga de RAM).

En plus de ces deux ports SCSI et d'un réglage de numéro par switches, la face arrière est constituée des sorties habituelles (analogiques, numérique, départ d'effet, casque), de l'entrée footswitch et des trois prises MIDI. Il est même prévu de pouvoir y rajouter la carte time code, histoire de travailler avec deux références SMPTE différentes.

Les entrées Mix input sont destinées à mélanger les signaux en provenance des sorties stéréo du S1100 (ou de tout autre source), avec ceux du S1100EX, histoire d'économiser des tranches.

Flexion extension

Le S1100EX fonctionne en mode multitimbral ou en mode d'extension de polyphonie. En mode d'extension (mode 2), les sons se chargent simultanément dans la mémoire des deux machines (de manière transparente), afin d'étendre la polyphonie des programmes (un piano à 32 voies pour jouer avec les avant-bras, etc).

En mode multitimbral (mode 1), nous avons affaire à deux instruments indépendants, chacun contenant ses propres sons (2 x 16 canaux avec un séquenceur à sorties MIDI multiples). Lorsque l'écran du S1100 contrôle un S1100EX (une simple pression simultanée sur deux boutons suffit), il passe en inverse vidéo. La totale indépendance des deux machines procure un confort d'utilisation appréciable : chargement, sauvegarde, édition de l'un des deux instruments parallèlement au jeu de l'autre, etc.

Bien entendu, toutes ces fonctionnalités s'appliquent de la même manière avec plusieurs EXpanders. Pour étendre votre configuration outre le fait d'updater le S1100 en version 1.3, il vous faudra diminuer votre solde créditeur de 3 000 € TTC (prix généralement constaté au 1/6/91). Gestion de l'extension mise à part, cette version 1.3 permet également de charger les sons en cours de jeu !

Pour mémoire

Les S1100/S1100HD/S1100EX peuvent recevoir jusqu'à quatre cartes mémoires, de 2 méga (EXM005) ou 8 méga (EXM008) chacune. Voici la listes de toutes les combinaisons possibles, ainsi que les correspondances en durée d'échantillonnage.

S1100 et Compagnie

La version 2.0 du S1100 est annoncée pour le mois de septembre. L'update sera payante et donc protégée contre la copie (grâce au changement d'un circuit). Elle autorisera l'enregistrement d'une paire stéréo en direct to disk par l'intermédiaire du port SCSI, sans empiéter sur la polyphonie ni sur la RAM de l'échantillonneur. Par contre, adieu le processeur d'effets, puisque le DSP en personne gère le DTD (dont la sortie affectera par conséquent les sorties 7 et
8).

Quant à l'enregistrement, il s'effectue via les entrées sampling (y compris pendant le jeu du S1100), ainsi qu'en numérique direct, par adjonction de l'interface IB104. Si vous le désirez samples et takes (prises DTD) se retrouveront sur le même disque dur, dûment partitionné.

Il ne manquait plus au S1100 qu'un disque dur interne. C'est chose faite avec le S1100HD, qui garde le silence, car ses 80 méga ne sont pas ventilés ! Il vous en coûtera 5 900 € TTC, et 1 500 € TTC pour updater un S1100 en S1100HD...

La famille 1100 est télécommandable sur Macintosh, grâce à un soft d'émulation du panneau avant (moins de 150 € TTC). De plus, ce logiciel est capable de piloter un S1100EX isolé. Mais dans ce cas, adieu le drive et les entrées sampling.

Test réalisé par Christian Braut en juin 1991 (Keyboards Magazine n°45)

Pin It

Voir également...

AKAI S2800 / S3000 / S3200 / CD3000 - Carré d'as
AKAI S2800 / S3000 / S3200 / CD3000 - Carré d'as Pas le moindre bruit de couloir, pas la moindre fuite. Jusqu'à la dernière seconde, le secret d'une ...
AKAI S2000 - La Performance !
AKAI S2000 - La Performance ! A sa sortie, début 1993, l'échantillonneur S3000 Akai frôlait la barre des 3 700 €. Deux ans et demi...
YAMAHA SU10 - L'échantillonneur de poche
YAMAHA SU10 - L'échantillonneur de poche Dans la course à la miniaturisation, nous voyons fleurir depuis quelque temps des appareils capables...