C-Lab Aura

Verdict Technique

Ergonomie : 72% - 1 Votes
Fiabilité: 73% - 1 Votes

Vous pouvez voter pour chaque fiche technique en cliquant sur les étoiles à gauche et laisser ainsi votre appréciation du produit.

Appréhender les moindres subtilités du solfège et de l'harmonie sans l'aspect rébarbatif propre à ce genre de disciplines, voilà ce que vous propose Aura, grâce à une nouvelle méthode d'apprentissage de la musique par la pratique.

La prétention d’Aura n’est donc pas de théoriser, ce qui n'a d'ailleurs jamais constitué le point fort des logiciels pédagogiques, mais de mettre à l’épreuve votre acuité auditive. Pour ce faire, un certain nombre d'exercices sont transmis vers votre fidèle générateur de son. Entièrement paramétrables, ceux-ci sont en mesure de s'adapter au niveau et au style de chacun, du rocker primaire au jazzman confirmé.

Au travers de ces exercices, cinq thèmes sont abordés: intervalles, accords, gammes, dictées de notes et dictées rythmiques. En dehors de cette dernière catégorie, pour laquelle un instrument de batterie s’impose (rimshot, caisse claire…), il est recommandé d’utiliser un timbre proche de celui du piano.

Les intervalles

Le déclenchement de ce premier exercice provoque l'émission de deux notes, simultanément ou successivement, tirées au sort sur une étendue d'au plus dix octaves. Pour tout savoir sur l'aptitude de votre générateur de son à prendre en charge une telle tessiture, jetez donc un oeil du coté de la rubrique « true voice » de sa charte d'implémentation. Différents critères permettent de paramétrer le hasard, c'est-à-dire de limiter la difficulté en restreignant le nombre d'intervalles disponibles. Le plus radical de ces critères consiste à exclure certains des douze intervalles que comporte une octave, pour s'entraîner par exemple uniquement sur les tierces mineures, majeures, quartes, quintes, septièmes et neuvièmes.

Reste également à définir la plage de hauteur de la note la plus grave (par exemple de C2 à C3), celle de la note la plus aiguë (par exemple de C3 à C4), le sens de l'intervalle (ascendant, descendant, aléatoire), ainsi que sa plage, comprise entre une et dix octaves. Essayez donc de différencier un intervalle de six octaves + une tierce d'un intervalle de sept octaves + une tierce ! Si nécessaire, pour faciliter la tâche de ceux pour qui l'oreille absolue est une notion abstraite, Aura affiche la première note jouée. Bref, après avoir écouté d'une oreille attentive cet exercice dûment paramétré, sans qu'il ne ressorte par l'autre (au besoin, faite-le répéter jusqu'à en être bien imprégné), l'heure est venue d'y apporter une réponse.

A vous de jouer

Aura accepte une réponse de la part de l'utilisateur sous l'une des trois formes suivantes : en cliquant sur une liste contenant le nom des intervalles, en cliquant sur les touches d'un clavier graphique affiché à l'écran, ou en jouant directement les notes à l'aide d'un clavier MIDI. Dans ces deux derniers cas, le logiciel attend que vous ayez saisi deux notes pour sanctionner impartialement votre réponse : vrai ou faux !

Lorsqu'elle est bonne, la première note s'affiche à l'écran. Lorsqu'elle est fausse, une simple pression sur la touche « escape » autorise une nouvelle tentative. L'exactitude de la réponse est jugée selon le mode préalablement sélectionné : absolu (les notes devront être strictement identiques à celles jouées par l'exercice), relatif (seul l'intervalle compte, peu importe la note de départ), toutes octaves (peu importe l'octave), inversion (peu importe l'ordre dans lequel les deux notes sont rentrées), etc. D'autre part, les notes saisies pourront être ignorées jusqu'à obtention d'une première note correcte. Un astucieux moyen d’« approcher », la solution...

c-lab aura

Le résultat des courses

En résumé, soit le résultat est exact et la solution apparaît, soit le résultat est erroné, auquel cas le choix vous est laissé de fournir une autre réponse ou de visualiser la solution. Celle-ci s'affiche sur le clavier graphique, mais aussi sur la portée (partition piano ou portée unique, en clef de Sol, de Fa ou d'Ut), en dessous de laquelle s’inscrit le nom des notes de même que celui de l'intervalle.

A condition d'avoir opté pour le mode automatique, l'exercice suivant s'enchaîne automatiquement, et ainsi de suite jusqu'à ce que vos oreilles, suffisamment échauffées par un abus de quintes diminuées et autres intervalles barbares, vous pousse à enclencher d'un geste dépité la touche reset de l’Atari.

Ergonomie oblige, les fonctions les plus fréquemment sollicitées sont accessibles à la fois à la souris, à partir des touches du ST, mais aussi et surtout en MIDI. Ce principe de télécommande permet de manipuler Aura sans quitter le clavier, en assignant un numéro de note aux principales actions : démarrage d'un exercice, répétition, visualisation de la solution, etc.

Accords, gammes et librairies

Le déclenchement, le paramétrage, la saisie de la réponse et l'affichage du résultat des exercices traitant des accords et des gammes s'apparentent dans les grandes lignes à ce que nous venons d'étudier pour les intervalles. Seule nouveauté de taille : le concept de librairie. En effet, les accords et les gammes qu'Aura transmet en MIDI à l'instrument sont puisés dans des librairies susceptibles d'être éditées pour couvrir des besoins du studieux élève que vous êtes.

Pour chaque accord créé (jusqu'à neuf notes, avec fondamentale et éventuellement seconde fondamentale), de même que pour chaque gamme (jusqu'à quatorze notes), il est prévu de pouvoir associer de un a dix critères « nommables » (consonant, dissonant, simple, classique, pop...). De retour à la page d'exercice, Aura n'emploie que les gammes ou accords dont les critères seront validés dans le menu correspondant. La validation des critères s'opère de manière basculée (les éléments répondant au critère), mélangée (les éléments répondant à plusieurs critères), ou inversée (les éléments ne répondant pas aux critères). De plus, profitant de la librairie, le logiciel est capable d'analyser n'importe quel accord.

Les dictées

La dictée de notes génère de une à quatorze notes, émises aléatoirement entre des limites haute et basse, avec une restriction possible à l'une des gammes de la librairie après définition d'une tonalité (gamme de Sol majeur, de Mi mineur...). Le logiciel accepte les réponses en provenance d'un clavier MIDI ou du clavier graphique.

Les réglages de base de la dictée rythmique concernent le tempo (de 25 à 250), de la signature (2/4 à 5/4), la durée (de 1 à 10 mesures), la longueur des notes (legato ou staccato), le métronome (clic de I'Atari et/ou clic MIDI, réglage du numéro de note, du numéro de canal, émission à la blanche, à la noire ou à la croche, avec ou sans décompte), mais aussi et surtout la difficulté. Divers patterns sont affichés à l'écran, représentant chacun un motif rythmique de base (une noire, un sextolet de croches, une croche plus deux doubles, une pause, un soupir...).

A partir de là, Aura pioche au hasard parmi les motifs sélectionnés. Pour enrichir encore cette dictée, la dernière note d'un pattern pourra être liée avec celle du suivant, soit systématiquement (entre tous les patterns), soit aléatoirement (entre certains patterns). Le logiciel se transforme ensuite en séquenceur pour vous permettre d'enregistrer la réponse à partir d'un clavier MIDI ou de la touche Tab du ST. Cette réponse est considérée comme exacte ou erronée suivant le degré de tolérance, acceptant des imprécisions d'une croche, d'une croche pointée, d'une double ou d'une triple. Enfin, le résultat est affiché sous forme de partition.

Notation, leçons et tarif

Pour chacune des cinq catégories d'exercice, la page d'évaluation fournit le nombre de créations, le nombre de répétitions, le nombre d'essais (totalisation du nombre de créations et de répétitions), ainsi que le nombre de bonnes et mauvaises réponses, également exprimées en pourcentage. Par ailleurs, ces bonnes et mauvaises réponses sont cumulées, tous exercices confondus.

Entièrement programmable, la page leçon enchaîne automatiquement un maximum de 18 exercices (de 1 à 255 fois chacun), à choisir parmi les cinq catégories. Le paramétrage de chaque exercice est mémorisé avec la leçon. Entièrement en langue française, livré avec trois librairies de gammes, trois librairies d'accords et onze leçons, le tout au prix de 130 € TTC (généralement constaté au 1/10/91). Aura est à ce jour l'un des logiciels d'éducation musicale les plus perfectionnés, de par un concept évolutif, un paramétrage puissant et la souplesse des modes de saisie.

Test réalisé par Christian Braut en octobre 1991 (Keyboards Magazine n°48)

Pin It

Voir également...

MUSILOG PROSCORE - À la portée de tous
MUSILOG PROSCORE - À la portée de tous Il semblerait que les développeurs de logiciels sur Atari boudent carrément l'édition de partition. ...
C-LAB POLYFRAME - L’éditeur bibliothécaire modulai...
C-LAB POLYFRAME - L’éditeur bibliothécaire modulai... Après les éditeurs bibliothécaires dédiés, réservés à un seul et unique synthétiseur, et les éditeur...
DR T’S TIGER - Un tigre dans votre ST
DR T’S TIGER - Un tigre dans votre ST Pourquoi diantre s'obstiner dans un sinistre conformisme, en créant sans cesse la même chose. L'hori...
BIAS PEAK 5 - L'outil audio par excellence pour Ma...
BIAS PEAK 5 - L'outil audio par excellence pour Ma... Peak fait partie de ces logiciels incontournables que l’on trouve dans le setup du musicien sur Maci...
YAMAHA XGworks 3.0 - Le couteau suisse sonore
YAMAHA XGworks 3.0 - Le couteau suisse sonore La nouvelle version 3.0 du logiciel XGworks de chez Yamaha, sorti en 1998, voit le jour. A la fois é...